Accueil > Opinion > Coup de griffe > Spermatozoïdes flageolants

Spermatozoïdes flageolants

La qualité du sperme n’est plus ce qu’elle était. Et les choses ne s’arrangent pas. À tel point que L’Organisation Mondiale de la Santé a baissé le seuil de normalité : de 20 millions de spermatozoïdes par millilitre, on est passé à 15 millions.

Le CECOS Alsace (Centre d’Étude et de Conservation des Œufs et du Sperme) fait le même constat. Il note une diminution significative de la concentration de spermatozoïdes même chez l’adulte en pleine forme. L’hypothèse des chercheurs repose sur les effets des pesticides, du tabac, du style de vie… Ils agissent sur la femme enceinte dont les garçons risquent d’avoir un sperme de mauvaise qualité ; ils peuvent développer aussi un cancer du testicule.

Entre 1998 et 2008, l’augmentation de ce type de cancer est de 2,5% sur l’ensemble de la France. Elle est de 25% en Alsace, région située dans une cuvette. Les pesticides s’accumulent et touchent la nappe phréatique.

Le Dr Teletin, responsable du CECOS, se veut rassurant. Le cancer du testicule reste rare. Et infertilité n’est pas synonyme de cancer. Voilà une crainte étouffée dans l’œuf.

Jean Fritsch

Lire aussi

opinion-chat-rouge-2

Batterie à plat

Une vraie vie de poule… Pas de promenade dans la nature, pas de lumière du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *