Accueil > Découverte > Dans les pas des résistants, à la rencontre de la nature et de l’histoire

Dans les pas des résistants, à la rencontre de la nature et de l’histoire

Cette balade emprunte le sentier des résistants à Urbeis, dans le val de Villé, à la rencontre de l’histoire et de la nature. Nous avons choisi ce circuit, qui figure également dans le Guide MVA, en hommage à celles et ceux qui ont décidé un jour de résister. Dans tous les sens du terme. Car à nos yeux, produire et consommer bio constitue et restera un acte de résistance.

La photo de vignoble est un clin d’œil à notre partenaire l’Opaba, dont beaucoup d’adhérents, notamment les viticulteurs proposent des gîtes, des chambres d’hôtes ou d’autres formes d’hébergement. Vous les trouverez dans le n°7 de MVA consacré à la bio en Alsace et dans notre Guide Nature et Patrimoine toujours disponible en librairie.

Lors de la Deuxième Guerre mondiale, ils ont aidé des milliers de personnes à fuir l’Allemagne nazie. Cette randonnée propose d’emprunter le chemin des passeurs sur ce qui était à l’époque la frontière entre la France et l’Allemagne. Au fil de la progression entre le col d’Urbeis et le col de Noirceux, on découvre l’histoire et le destin de ces résistants alsaciens.

Le début de la randonnée, bien indiquée sur le parking du col d’Urbeis, emprunte une route forestière avant l’ascension (suivre le panneau sur la droite, quelques centaines de mètres après le début du parcours). Rapidement, on prend de la hauteur pour profiter d’une belle vue sur Urbeis et trouver le premier panneau explicatif ainsi que les premières bornes marquées d’un F (France) et d’un D (Deutschland), que l’on apercevra sur une bonne partie du parcours. Filières de passeurs, histoire tragique de la ferme du Pré-du-Chêne, récit de l’annexion de l’Alsace à l’Allemagne nazie… On passe rapidement d’une explication à l’autre, porté par la beauté du paysage qui fait oublier les dénivelés parfois coriaces.

Au milieu du parcours (panneau sur les passeurs de Noirceux et de Rombach-le-Franc), on peut revenir vers le col en suivant le balisage « rond rouge ». Le circuit fait ainsi 6 km. En continuant, le col de la Schlingoutte permettra une pause bien méritée. Le parcours, résultat de plusieurs années de recherches menées par l’association du Souvenir Français et la société d’histoire du val de Villé, s’achève au col de Noirceux. Pour rentrer, deux solutions : revenir sur ses pas ou emprunter le chemin balisé rectangle bleu puis rond rouge.

  • Départ Col d’Urbeis
  • Parking Col d’Urbeis
  • Distance 6 km ou 11 km
  • Durée 2 h ou 4 h
  • Niveau Moyen (quelques dénivelés importants)
  • Carte IGN 3617
  • Pratique : pour les familles, le club vosgien propose une balade accessible en poussette depuis le même point de départ.

Texte de Léa Davy. Photos Opaba / Baltenweck (vignoble) & Léa Davy.

Lire aussi

Livre : Strasbourg signé nature

Depuis de nombreuses années, Bernard Irrmann arpente Strasbourg et ses environs en tous sens, tous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *