Accueil > Découverte > Chez nos voisins > Plats vegan et maison au Sweet Pretty à Offenburg

Plats vegan et maison au Sweet Pretty à Offenburg

Bien que la déco rappelle une maison de poupée, tout n’est pas ici acidulé. Au tableau, les « Todays Specials » indiquent les spécialités salées. Mais les clients viennent surtout au Sweet Pretty pour les smoothies et cupcakes, les limonades faites maison, le thé et le café à la cardamome.

Et parce que les plats sont (presque) toujours végétariens et vegans. Quelques autres bonnes raisons raisons de venir ici : le sandwich au saumon et houmous, la salade « Jérusalem » et les divins haricots verts. « C’est différent à chaque fois, nous glissent les habitués, mais toujours frais ». Gila, la patronne, leur donne raison : « Nous cuisinons au gré de notre humeur ! »

Le café Sweet Pretty, géré par Gila à Offenburg, propose des plats maison et vegan
Le café Sweet Pretty, géré par Gila à Offenburg, propose des plats maison et vegan

Son mari Dima (Dimitri) et elle sont originaires d’Israël. Elle, art thérapeute, lui, philologue et coach sportif. Cuisiner est leur grande passion. Ils ont apporté leur savoir-faire d’Israël, où l’on mange très bien, surtout lors du sabbat : leur cuisine est aussi colorée que le pays lui-même.

La cuisine maison de Gila au Sweet Pretty

« Une cuisine fusion », sourit Gila et nous explique qu’elle épice son bortsch à la manière asiatique, combine patates douces avec houmous ou ajoute à la chakchouka un bortsch vert qui tire sa couleur des fines herbes. Bref, au Sweet Pretty la cuisine est d’inspiration russe et orientale. Un lieu magique qui nous fait redécouvrir le monde à sa manière.

Sweet Pretty, Gerberstraße au coin de la Schlossergasse, Offenburg. Ouvert lundi à jeudi de 10 h à 18 h, vendredi et samedi de 10 h à 19 h, dimanche de 13 h à 18 h
Tél. 00 49 176 84722320 et sur Facebook

Par Pascal Cames

Lire aussi

brennersteig_schweiger-en-une

Le sentier des bouilleurs de cru à Oberkirch

Il était une fois… le kirsch ! Nichée dans la vallée de la Rench, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *