Accueil > Bien-Être > Alimentation et phyto > Les bienfaits du bouleau

Les bienfaits du bouleau

Elisabeth et Christian Busser donnent leurs conseils pour bien utiliser le bouleau, plante connue pour ses propriétés diurétiques.

Betula pendula Roth., Betula pubescens Ehrh.
Autres noms : Boulard, Bois à balais, Brel, Arbre de la Sagesse
En alsacien : Birka, Bérik, Birk, Basebauim

Les conseils de Mieux Vivre en Alsace pour utiliser le bouleau. Photo Chr. Busser/Plantasanté
Photo Chr. Busser/Plantasanté

Description du bouleau

Le bouleau peut atteindre trente mètres de haut. Ses feuilles sont triangulaires et aigües. L’écorce est blanche et lisse ; elle se détache en lames, minces comme des feuilles de papier, qui peuvent s’enrouler sur elles-mêmes. Le bouleau vit environ cent ans.

La variété Betula pendula présente des verrucosités résineuses sur les jeunes rameaux, les tiges sont pendantes, minces et sans poils ; c’est un arbre pionnier (càd. qui « vient en premier ») dans les friches et les clairières.

Betula pubescens présente de jeunes pousses duveteuses et sans glandes résineuses ; il pousse sur des sols très acides et humides, comme des tourbières ou des marécages.

Le bouleau, des propriétés diurétiques

La feuille de bouleau est très diurétique : c’est un draineur (anti-bactérien et anti-inflammatoire) des voies urinaires – indiqué contre les cystites – et un dépuratif général, ce qui explique son utilisation lors des cures « détox » printanières et en cas de rhumatismes ou de goutte.

Utilisation : les conseils de Mieux Vivre en Alsace

En infusion 1 cuill. à soupe de feuille pour 350 ml d’eau frémissante
En décoction 1 cuill. à soupe d’écorce à faire bouillir 10 mn dans 350 ml d’eau
Boire 3 tasses par jour avant 16 h

Bon à savoir
Pour la cure de printemps : en mars, choisir un bouleau de taille moyenne (1 m 50 environ), faire une incision peu profonde (2 cm environ) puis y placer un petit tuyau qui servira de conducteur à l’eau (sève) qui va s’écouler. Recueillir le précieux liquide sur 4 ou 5 jours (boire au fur et à mesure, se garde au frais 4 à 5 jours). Effectuer au maximum deux incisions par arbre, bien les reboucher avec une petite cheville en bois et de la pâte d’argile pour préserver l’arbre.

La récolte des feuilles de bouleau

Feuilles et sève se récoltent entre mars et avril, l’écorce toute l’année. L’idéal est de recueillir les feuilles quand elles sont encore d’un vert clair, signe que les minéraux ne sont pas trop présents, ce qui sera le cas quand elles seront d’un vert plus sombre.

Autres usages
Maints élèves d’autrefois redoutaient la douleur produite par le contact des branches de bouleau sur leurs fesses, correction infligée par les maîtres d’école d’antan ! L’écorce servait à la fabrication de cordes, de chaussures, de conduites d’eau, de torches éclairantes… Quant aux feuilles, elles sont colorantes puisqu’elles donnent du vert avec de l’alun et du jaune avec de la craie.

Elisabeth et Christian Busser
Pour plus d’informations www.plantasante.fr

Lire aussi

une melisse-coin-phyto-mieux

Délicieuse mélisse

La mélisse possède des propriétés antalgiques et antibactérienne. Les conseils de Mieux Vivre en Alsace …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *