Accueil > Opinion > Coup de coeur > De l’or en bave

De l’or en bave

Des cosmétiques à la bave d’escargots, ce n’est pas très glamour ! Et pourtant, la précieuse sécrétion possède des vertus hydratantes, revitalisantes et cicatrisantes pour la peau. Les femmes japonaises, qui en raffolent, laissent d’ailleurs divaguer ce charmant gastéropode sur leur visage pour en retirer toute cette substantifique moelle. En termes de soins, elles n’ont pas froid aux yeux puisque les instituts de beauté asiatiques ont quand même inventé la fish pédicure, où des petits poissons gloutons ressemblant comme deux gouttes d’eau à des sangsues se goinfrent de callosités et autres peaux mortes.

Pour le petit-gris, voilà une nouvelle vie qui commence ! Peut-être de quoi donner des idées de développement aux quelques éleveurs alsaciens dont les escargots finissent toujours entre l’ail et le beurre persillé ou dans des tourtes. Les gastéropodes peuvent désormais être associés aux canons de l’esthétisme et métamorphosés en crèmes inodores et incolores considérées comme un élixir de beauté et de rajeunissement. Comme quoi, en baver a parfois du bon.

Patrick Schwertz

Lire aussi

opinion-chat-rouge-2

Batterie à plat

Une vraie vie de poule… Pas de promenade dans la nature, pas de lumière du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *